Engageons-nous à diminuer la pollution numérique


Les échanges numériques polluent tout autant que les échanges papier

Quelques faits polluants sur l'envoi et le stockage des emails

Vous saviez que le stockage d'un email dans un data center équivaut en moyenne à une consommation de 10 g de CO2 par an ? Et que la totalité des emails annuels génèrent la moitié de consommation de CO2 de celle du transport aérien mondial ?
 
En vrai les emails c'est trop bien ! C'est simple, pratique, rapide et ça permet de garder une trace sur nos échanges. Mais la consommation des emails pollue plus qu'on ne le croit.
 
D'autant plus dommage si notre choix se porte sur cette façon d'échanger pour réduire notre empreinte carbone et par la même occasion la déforestation.
 
De plus, avant de rejoindre son destinataire, un email va passer par plusieurs centres de données, des routeurs, plusieurs serveurs et ordinateurs. Tout cela consomme de l'énergie afin de fonctionner et de se refroidir.
 
Et ce n'est pas tout ! Plus il y a de pièces jointes, plus la consommation de CO2 est importante, jusqu'à 50 g par an.
 
Inquiétant lorsqu'on réalise qu'on ne lit pas tous ses emails et que 80% d'entre eux vont directement dans les indésirables...
 
C'est donc pour toutes ces raisons que les emails polluent autant.

Heureusement, on peut apporter notre petite part pour limiter la pollution digitale

Mais on peut diminuer cette pollution !
  • en effaçant les emails inutiles
  • en se débarrassant des spams
  • en vidant régulièrement sa corbeille
  • en se réinscrivant des newsletters non lues
  • en envoyant plus régulièrement des SMS
 
Alors vous sentez-vous de vous engager à faire un petit tri dans ta boîte mail chaque semaine pour alléger la pollution digitale et contribuer à la protection de l'environnement ?

Articles similaires

Derniers articles

Les bienfaits de l'argile en cure naturopathique

Bien-être au cabinet de Naturopathie grâce au Feng Shui

10 000 pas par jour pour rester en bonne santé. Vraiment ?

Catégories

Site partenaire de L'Omnes

Connexion